Jusqu’à présent, la photographie a impliqué pour moi l’idée d’intangibilité de ce qui m’entoure, de ce que je regarde et que je cadre mentalement, sans modifier ni la réalité ni son image.

Le paysage photographique, et plus généralement le spectacle de ce qui m’entoure, me surprend toujours quand il m’apporte son silence, sa profondeur. En lui, se trouve mon principal sujet de travail, de réflexion, de méditation. La photographie, par son réalisme intrinsèque, nous fait forcément passer par l’aspect extérieur du monde. Mais elle peut aussi nous faire connaître l’intérieur des choses, et l’intérieur de nous-mêmes.

Fenêtres luxuriantes

Escaut Source Océan

Le Bord du Jour

Forêt de Soignes

Jardins potagers

Traversées

Paysages domestiques

Les fruits du marché

Pierres, bustes et bâtisses

Arsenal du charroi

Rubanerie

Béton, crépis et volumes

Lucarnes Mosaïques

Pierre

Slikke

Les boîtes à couture

Classement Cent Suites

Tarif

Rose

Toit

Portraits